ISTANBUL, 27 mai (KUNA) -- Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a appelé, vendredi, la Suède et la Finlande à répondre aux exigences de son pays en échange de leur adhésion à l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan). 

« Il est important que la Suède et la Finlande prennent des mesures claires et concrètes dans la lutte contre les organisations terroristes », a fait savoir Cavusoglu lors d'une conférence conjointe avec ses homologues roumain, Bogdan Aurescu, et polonais, Zbigniew Rau, à l'issue d'une réunion tripartite au palais de Dolmabahçe à Istanbul. 

En réponse à une question sur l’opposition de la Turquie de l'adhésion des deux pays, Cavusoglu a souligné que son pays soutient la politique de la porte ouverte de l'alliance. « Nous devrions tous comprendre les préoccupations sécuritaires légitimes de la Turquie », a-t-il ajouté, « et c’est la raison pour laquelle le nouveau concept stratégique de l'Otan doit inclure la lutte contre le terrorisme ». 

Il a assuré la poursuite du dialogue sur l'adhésion des deux pays à l'alliance, espérant avoir des mesures qui répondent aux exigences d'Ankara. 

D'autre part, le ministre turc a indiqué que la réunion tripartite a réaffirmé le soutien à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine. 

Il a appelé à l'abolition des restrictions imposées à l'exportation des produits de défense vers la Turquie. 

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, avait reçu une demande officielle pour que la Suède et la Finlande pour rejoindre l'alliance. Cette demande est soutenue par la plupart des membres, à part la Turque. (Fin) (T.A.) (A.A.)