BRUXELLES, 18 Mai (KUNA) -- L'Union européenne (UE) a annoncé, mercredi, l’allocation de 3 millions d'euros (3,1 millions de dollars) pour soutenir le plan des Nations unies visant à faire face à la menace environnementale posée par le réservoir pétrolier flottant « Safer » au large de la ville yéménite de Hodeidah en mer Rouge.

Le bureau du haut représentant pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité de l'Union européenne, a précisé dans un communiqué que le réservoir Safer est un superpétrolier qui est en train de tomber en morceau au large des côtes du Yémen, contenant environ 1,4 million de barils de pétrole brut léger.

Il a ajouté que le pétrolier est en danger imminent d'une fuite ou d'une explosion de pétrole, ce qui entraînerait une catastrophe humanitaire, économique et environnementale au Yémen et en mer Rouge, avec des effets durables dans toute la région, ce qui pourrait perturber considérablement le commerce maritime mondial transitant par Bab al-Mandeb.

Selon le communiqué « les efforts collectifs au sujet du réservoir laissent espérer que les parties au conflit pourront se réunir sous l'égide des Nations unies pour trouver des solutions aux nombreux défis auxquels le Yémen est confronté. »

Sauver ce réservoir serait un bon exemple de coopération internationale pour prévenir une catastrophe qui affecterait les moyens de subsistance de millions de Yéménites ainsi que des pêcheurs et des travailleurs du tourisme dans la région de la mer Rouge, a souligné le communiqué.

Il convient de noter que « Safer tank » est un pétrolier fabriqué en 1976 et utilisé par le gouvernement yéménite depuis 1986 comme unité de stockage flottante ancrée à huit kilomètres du port de « Ras Issa » dans la ville côtière de « Hodeidah » sur la Rouge Mer dans les zones sous contrôle de la milice houthie.

Les Nations unies et les Pays-Bas ont organisé mercredi dernier une conférence des donateurs, au cours de laquelle 33 millions de dollars sur le total de 80 millions de dollars demandés par l'organisation ont été promis pour transporter 1,1 million de barils du pétrolier Safer avant qu'une catastrophe humanitaire et environnementale ne se produise (Fin)(N.K.)(R.M.)