A+ A-

La raffinerie d'Al-Zour, septième plus grande raffinerie au monde avec une capacité de 615.000 bpj

Son Altesse l'Emir, Cheikh Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah à la cérémonie de l'entrée en pleine exploitation de la raffinerie Al-Zour
Son Altesse l'Emir, Cheikh Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah à la cérémonie de l'entrée en pleine exploitation de la raffinerie Al-Zour

KOWEÏT, 19 Juin (KUNA) - La raffinerie d'Al-Zour est considérée comme l'un des plus grands projets pétroliers régionaux et l'un des piliers de la stratégie 2040 de la Compagnie pétrolière du Koweït « Kuwait Petroleum Corporation » (KPC) et de la vision « Nouveau Koweït 2035 » visant à augmenter la capacité de production de raffinage de pétrole brut.

Le grand intérêt que les dirigeants politiques koweïtiens attachent à ce projet vital s'est incarné dans le parrainage et la présence de Son Altesse l'Émir, Cheikh Mechaal Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, à la célébration officielle organisée à l'occasion de l’entrée en pleine exploitation de la raffinerie d'Al-Zour le 29 mai dernier.

La raffinerie d'Al-Zour est située dans la région d'Al-Zour, à 90 kilomètres au sud de la ville de Koweït, près de la centrale électrique d'Al-Zour, avec une superficie totale de 16 kilomètres carrés.

Cette raffinerie s'est classée septième au monde sur la liste des 10 plus grandes raffineries de pétrole au monde en fonction de sa capacité de raffinage après avoir examiné le rapport d'enquête mondial sur le raffinage pour l'année 2022 publié dans le magazine « World of Oil and Gas ».

La compagnie des industries pétrolières intégrées « Kuwait Integrated Petroleum Industries Company » (KIPIC), l'une des filiales de la KPC et propriétaire de la raffinerie, cherche à jouer son rôle essentiel dans le cadre de sa détermination à devenir une entreprise leader dans les opérations intégrées de raffinage, de gaz naturel liquéfié (GNL) et de produits pétrochimiques.

La raffinerie d'Al-Zour produit 86.000 barils par jour (bpj) de naphta, environ 99.000 barils de carburant pour moteurs d'aviation, 147.000 bpj de diesel à faible teneur en soufre et 225.000 barils de fioul à faible teneur en soufre, en plus de 2.500 tonnes par jour de soufre solide.

La raffinerie vise à réduire de 75% les émissions d'oxyde de soufre des centrales électriques, conformément aux objectifs environnementaux du Koweït, et fournit également un approvisionnement régulier en fioul à faible teneur en soufre (moins de 0,5%).

Elle améliore la capacité concurrentielle du Koweït grâce à son approvisionnement en produits pétroliers de haute qualité sur les marchés mondiaux, car le pourcentage de soufre dans les produits de la raffinerie est d'environ 10 parties par million dans le carburant pour moteurs d'avion et 7 parties par million dans le diesel à faible teneur en soufre et 0,5% dans le fioul à faible teneur en soufre.

À cet égard, le PDG de la KPC, Cheikh Nawaf Saoud Al-Nasser Al-Sabah, a confirmé mercredi à l'Agence de presse du Koweït (KUNA) que l'exploitation complète de la raffinerie d'Al-Zour apportera de grands et nombreux avantages au Koweït en général et au secteur pétrolier koweïtien en particulier, soulignant sa contribution positive et efficace à l'économie du Koweït en améliorant les exportations du pays de dérivés pétroliers de haute qualité conformes aux spécifications internationales.

Cheikh Nawaf Al-Sabah a expliqué que la demande croissante de fioul produit à la raffinerie d'Al-Zour, en particulier la demande européenne, a aidé l'entreprise à réaliser des bénéfices bien supérieurs aux attentes.

Il a déclaré que la raffinerie est respectueuse de l'environnement car elle fournit du fioul à faible teneur en soufre pour la consommation locale, ce qui réduit les émissions, soulignant que la raffinerie est considérée comme l'un des plus grands projets pétroliers mondiaux qui respecte les spécifications de qualité de l'air et réduit les émissions polluantes.

Pour sa part, la PDG par intérim de KIPIC, Wadha Al-Khatib, a indiqué que la raffinerie est l'un des plus grands projets de raffinage au monde, puisqu'elle se classe au septième rang mondial en termes de capacité de raffinage, s'élevant à 615.000 barils par jour.

Elle a souligné que la raffinerie d'Al-Zour se caractérise par la flexibilité des opérations de raffinage, car elle est conçue pour recevoir des pétroles koweïtiens de différentes spécifications, ce qui en fait un débouché stratégique vital pour le déchargement des pétroles lourds.

Elle a indiqué que la raffinerie produit des dérivés pétroliers de haute qualité, tels que le carburéacteur, le diesel, le naphta chimique et le fioul, caractérisés par une faible teneur en soufre, soulignant que ces produits sont expédiés vers plus de 30 pays régionaux et internationaux via l'île artificielle de la raffinerie, en plus de répondre aux besoins des centrales électriques locales en fioul à faible teneur en soufre nécessaire à la production d'électricité.

De même, la raffinerie contient le plus grand complexe d'unités d'élimination du soufre des huiles usées de l'unité de distillation atmosphérique au monde, et elle est conçue pour pouvoir utiliser l'eau traitée à des fins industrielles et d'irrigation. Elle dispose également de stations spéciales pour surveiller la qualité de l'air, en plus d'utiliser des fours et des chaudières avancés pour réduire les émissions dans le cadre d'un système environnemental intégré visant le contrôle et la surveillance de l'environnement. (Fin)(K.M.)(G.K.).