A+ A-

Une lettre piégée interceptée à l'ambassade américaine à Madrid

MADRID, 1er Décembre (KUNA) -- La télévision publique espagnole a fait savoir, jeudi, qu'une lettre piégée a été interceptée à l'ambassade des États-Unis dans la capitale Madrid, la cinquième en 24 heures et la sixième depuis le 24 novembre.

Selon la télévision, citant des sources du ministère de l'Intérieur, les caractéristiques de la lettre piégée, qui a été envoyée à l'ambassade américaine à Madrid, sont tout à fait similaires à une lettre piégée envoyée à la ministre espagnole de la Défense, Margarita Robles, plus tôt dans la journée et une autre au Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, le 24 novembre.

Cela porte à six le nombre de lettres piégées détectées à ce jour, la télévision espagnole révélant aujourd'hui que la première lettre a été reçu le 24 novembre à La Moncloa et a été adressé au Premier ministre Sanchez. Elle contenait une substance ardente capable de s'enflammer mais pas d'exploser.

La deuxième lettre, adressée à l'ambassadeur d'Ukraine en Espagne, a explosée mercredi entre les mains d'un employé ukrainien de l'ambassade d'Ukraine à Madrid. Depuis, des courriers de ce type sont signalés un peu partout : une entreprise qui fabrique de l'armement militaire à Saragosse, une base de l'armée de l'air près de Madrid, mais aussi au ministère de la Défense. Les trois premières étaient des lettres dotées d'un mécanisme explosif, le dernier était de type incendiaire.

La télévision espagnole a affirmé, citant des sources bien informées, que les caractéristiques des six lettres sont tout à fait similaires, et qu’elles ont été envoyées depuis le territoire espagnol le même jour, à l'exception du message adressé à Sanchez, qui comprend des engins explosifs et inflammables improvisés. (Fin)(H.D.)(G.K.)